Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 23:14

 

                           Comptines et berceuses corses,

 Nathalie Soussana (collectage), Jacqueline Acquaviva-Bosseur (traduction), Dominique Salini (commentaires), Elodie Nouhen (illustrations), Jean-Christophe Hoarau (réalisation musicale), Didier jeunesse, 2011, 58 pages, 55’ 39’’ 

 

 

L’album

Nathalie Soussana a réuni 27 comptines, berceuses, jeux de doigts, danses, chansons d’amour, de travail (pêcheurs, bergers…), de fêtes : ce sont des chansons traditionnelles mais aussi actuelles, créées dans les années 1970 pour faire revivre la langue corse, sélectionnées en prenant appui sur la nouvelle édition de Cantu nustrale de Ghjermana De Zerbi (Albiana, 2009).

 

Liste des chansons

Ciuciarella ; A ballata di Mattea ; Seri, sera ; A merula ; Zilimbrina da Vicu ; Tippiti ; Nanna d’Aïtone ; I mulatteri d’Ulmetu ; Festa zitellina ; A tribbiera ; O pescador di l’onda ; Ninni nanna ; A la fiera di San Francè ; Martin culusciosci ; Tiruli ; Bellu zighizon’ ; Una volta ci era un rè ; A manu ; Pace cumpà, pace cummà ! ; Dormi bel bambi ; Antisanti ; L’imbasciatori ; Cappelli è mantelli ; Calicaloce ; Piovi, piovi ; Nanna di u Cuscionu ; Sott’à lu ponte.

 

Le texte de chaque chanson est donné à la fois dans la langue d’origine et dans la traduction française, ce qui facilite l’appropriation.

La partie documentaire est très soignée comme dans toute la collection. Les premières pages, Hier, aujourd’hui, demain…, situent l’évolution historique des chants, la répartition entre monodies (accompagnées surtout d’instruments à cordes : cetera (cistre à huit cordes doubles), violon, guitare) et polyphonies (toujours chantées a cappella ; ces dernières sont assez peu représentées dans l’album, ce qui peut décevoir). Il était une langue donne les informations essentielles sur la langue corse et les difficultés de la traduction. Si à partir de la Révolution, la langue et la culture populaire ont subi une érosion, en 1970 naît le mouvement « U riacquistu », de réappropriation. Le chant favorise la réappropriation de la langue, notamment en milieu scolaire et associatif.

Les pages finales de commentaires donnent pour chaque morceau des repères historiques, géographiques, culturels, gestuels et musicaux, qui permettent de préciser les indications générales données en préambule, de brosser les grandes lignes de la vie économique, sociale, politique et religieuse de Corse. Les berceuses, qui ont presque toutes été écrites à la fin du XIXe siècle par des lettrés, sont conçues comme des rituels de passage vers la mort symbolique du sommeil et préparent en même temps à la vie adulte (d’où l’existence de berceuses pour les filles et pour les garçons). Comme on peut s’y attendre, la nature, à la fois belle et rude, est mise en valeur. L’évocation des animaux est l’occasion de jeux sonores. L’humour, avec des allusions anticléricales ou politiques, joue également un rôle important (Seri, sera, Antisanti).

 

Les illustrations d’Elodie Nouhen sont très intéressantes, mais moins convaincantes à mon sens que dans d’autres albums plus poétiques. Le choix d’un jaune franc pour la couverture et les pages de garde traduit certes la lumière des paysages méditerranées, mais il produit des effets moins subtils que les autres couleurs, douces ou vives sans être saturées, ocres, rouges et vert foncé, qui évoquent à elles seules la vie de la nature. Mises en page variées et des doubles pages et représentation de personnages aux visages disproportionnés par rapport au reste du corps, comme celle des nombreux animaux stylisés, ne sont pas réalistes, comme pour évoquer la naïveté enfantine alors même que la technique est complexe, les crayonnés notamment. Toutes ces figures aux lignes courbes assez douces ressortent de la page et créent un sentiment d’accord profond entre personnages, animaux et nature. La dimension humoristique est souvent présente, par exemple dans la représentation d’un énorme merle doté de jambes posé dans une assiette (A merula, variante d’Alouette, gentille alouette, p.14).

 

Le CD

L’interprétation est de très grande qualité. C’est bien sûr le cas des artistes corses, nombreux, qui ont accepté de participer au projet : Xinarca et Anna Rocchi pour les berceuses, Paul-Félix Nasica (berceuse de Noël), Jean-Paul Poletti (compositeur de Fiesta ziteline). Mais c’est aussi le cas d’une dizaine d’autres interprètes adultes, hommes ou femmes, et des enfants qui apportent leur fraîcheur. Quant aux comptines parlées, elles peuvent servir à exercer aux nouvelles sonorités, de même que d’autres comptines jouent d’abord sur le plaisir des onomatopées, onomatopées qui évoquent à l’occasion le son du violon (Bellu zighizon’). Les instruments à corde non seulement accompagnent les chansons mais se déploient parfois seuls avec virtuosité. Les bruits qui accompagnent certains chants aident à en comprendre le sens : bruits de la nature (chants d’oiseaux pour A merula, bruit de la mer -rarement évoquée en musique- pour O pescador di l’onda), bruits de la fête ou des clochettes des muletiers…

Une mention particulière pour les berceuses Ninni nanna, Nanna d’Aïtone (préambule au violon), pour Zilimbrina da vicucore (chanson à danser sous forme de dialogue) ou encore A balada di mattea et les deux polyphonies.

 

Bilan

Cet album CD qui a reçu le prix de l’Académie Charles Cros n’est peut-être pas le plus envoûtant de la collection mais on peut se l’approprier assez vite tant pour un usage familial que pour un usage scolaire ou péri-scolaire. Toute la famille peut se réunir pour l’écouter, et le feuilleter, découvrir progressivement la culture corse. L’ouvrage se prête à une exploration disciplinaire et transdisciplinaire dès la maternelle. Une bonne initiation, ludique et esthétique, à la diversité culturelle. 

 

 

Liens

- Présentation de l’éditeur (accès à 5 extraits musicaux et à des images) : http://www.didierjeunesse.com/component/catalogue/?view=article&id=387

- Présentation du blog des Sandales d’Empédocle : http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2011/06/23/comptines-corses1.html

- La langue corse : http://www.l-invitu.net/lingua.htm

- Elodie Nouhen : http://www.livrejeunesse82.com/Elodie-NOUHEN

 

 

 

 

Vous pouvez consulter la sélection de livres CD de l’association Croqu’livre – Centre Régional de ressources en littérature de jeunesse.

Cette liste, plutôt d’une sélection, est une analyse de la production par un groupe lecture qui se réunit régulièrement. Tous les titres sont repris, ceux que l’on aime et les autres…

http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php?rubrique196

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Besoins éducatifs particuliers
  • : Notices bibliographiques, sélection de nouveautés pouvant intéresser tous ceux qui ont en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers : les professionnels de l’éducation, leurs partenaires et/ou les parents.
  • Contact

Recherche

Liens