Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 00:09

 

 Fragment d'épopée Touareg. Récit des sables : histoire d'Arrigulan et de  son        neveu Adelaseigh,

  Hamed Bouzzine (texte, narration, musique, harpe), Dimos Goudaroulis (musique et violoncelle), Sophie Auvin (illustrations), Le jardin des mots, collection Les Savoureux, juin 2011, 64 pages, CD de 66 min 22 sec. 

 


Créées en 2007 dans le Doubs, les Editions du Jardin des Mots ont pour ambition « de promouvoir le conte, les histoires et l'oralité, dont la puissance permet d'éclairer notre monde d'aujourd'hui. »
Le conteur Hamed Bouzzine vient de la tribu berbère de Aït ou Moussa dont il veut transmettre la tradition : « […] "la transmission orale est restée la seule garante de la survivance des "Imazighens", les "Hommes libres" »(quatrième de couverture). Le spectacle de ce fragment d’épopée touareg a d’abord donné lieu à un simple enregistrement audio dans les conditions du direct avant de devenir un album CD.

 

 « D’une poignée de sable, nous ferons un commencement de jardin, de tous nos rêves nous avons fait notre ciel... » : telle est la phrase inaugurale du récit, qui entre en résonance avec le nom de la maison d’édition.

L’histoire est longue et complexe et ne peut guère être suivie qu’à partir de 8-9 ans, sans limitation d’âge.

Arrigulan, intelligent et puissant seigneur touareg, accueille trois sages qui lui prédisent que son neveu, Adelaseigh, le tuera et prendra sa place. Dès qu’il apprend la naissance de ce neveu, il le tue. Mais à mesure que grandit le fils d’une esclave de sa sœur né à la même heure que son neveu et que se révèlent ses qualités, il redoute de s’être trompé. Une épreuve de clairvoyance le décide à se débarrasser de cet esclave. Il part donc dans le désert avec celui-ci et son propre fils, qui est son compagnon, pour le faire mourir de soif. Il échoue, et se voit même contraint de marcher derrière l’esclave pour ne pas mourir lui-même de soif.

Arrigulan prépare donc une deuxième série d’épreuves : mener les troupeaux jusqu’au puits de leurs ennemis héréditaires, les Kel Ihagarren, en empêchant les petits de téter leur mère, la jument noire de mettre bas hors du camp, remplir des outres desséchées et donner à boire tout son saoul à la jeune fille à marier. L’esclave ne réussit que partiellement : il ne ramène pas la jument noire qu’il n’a pu empêcher de mettre bas ; il parvient seulement à marquer le poulain d’une étoile au front.

Vient donc la troisième étape du parcours initiatique du jeune homme : il lui faut récupérer le poulain chez les Kel Ihagarren,  et donc d’abord retrouver leur campement dans un délai de treize lunes. La quête se révèle extrêmement complexe et périlleuse, mais Adelaseigh déploie toutes les ressources de sa force, de son intelligence, de ses dons artistiques pour triompher de toutes les épreuves et humilier définitivement les ennemis.

Il peut alors enfin retrouver sa mère, ou plutôt celle qu’il croit être sa mère ainsi que sa véritable mère : celle-ci lui explique sa naissance, la mort de son père, qui a été tué par Arrigulan, et lui donne l’épée paternelle. Arrigulan meurt en le voyant arriver. Adelaseigh prend sa succession. C’est une nouvelle geste qui s’ouvre.

 

Avec le CD de la collection Mythologies, Hamed Bouzzine offrait quelques précisions qui n’ont malheureusement pas été reprises dans l’album. « Actuellement, cette épopée est racontée en Algérie, au Niger, au Mali et en Mauritanie. Dans ces régions pour signifier qu’une personne est intelligente, les gens affirment : « Cet individu est un Arrigulan. Au nord de l’Azawagh, des   pélerinages ont lieu sur la terre où il vécut. Arrigulan un Amenokal, un homme de haut rang. C’est un héros à dimension humaine, un meneur d’hommes. Son neveu est à la fois son successeur et son rival. Arrigulan le soumet à des épreuves initiatiques [on reconnaît la valeur symbolique du chiffre trois] qui le font accéder à son rôle de chef. »
Si cette épopée touareg dépayse, fait découvrir la place et la poésie du désert, la valeur de l’eau, la répartition traditionnelle des rôles entre les hommes et les femmes, donc initie à la diversité culturelle, on y reconnaît aussi les thèmes universels de la filiation, de la transmission du pouvoir, des valeurs de loyauté mais aussi de ruse. 


Les illustrations

On peut regretter, encore plus que pour les autres albums de la collection, non seulement l’absence de couverture rigide, mais aussi un format un peu petit. Un grand format aurait donné plus de force aux illustrations qui auraient ainsi pu être l’équivalent plastique de la force envoûtante de la parole. Ces illustrations aux dominantes bleu et ocre rendent présents les Touaregs perdus dans l’espace du désert et utilisent des collages aux motifs géométriques comme dans les tentes berbères et les tapis berbères. Elles correspondent à la représentation traditionnelle des Touaregs. La mise en page du texte joue sur les couleurs et les tailles de police ; elle aurait pu être plus lisible et davantage clarifier la succession complexe des péripéties.

 

Le CD

C’est le CD qui donne toute sa puissance à l’ouvrage. Il comprend 5 plages qui mettent en évidence la structure du récit et en facilitent l’écoute, qui peut être fragmentée ou reproduite :

Les devins (17’ 49’’) ; Amman (15’ 22’’)  ; Les troupeaux (6’ 35’’) ; La Pouliche (22’ 06’’) ; Epilogue (4’14’’).

Hamed Bouzzine accompagne son récit avec une harpe Gony, un piano à pouce Sanza et un luth maure Guembriyat. Dimos Goudaroulis, musicien grec, l’accompagne pour sa part au violoncelle. Dès les premiers mots, la force de la psalmodie est telle qu’on est envoûté. Aucune lassitude malgré la longueur. Chaque plage a sa tonalité propre, un instrument dominant. Le rythme varie grâce au  développement des dialogues, aux accélérations du récit (par exemple lors de la deuxième série d’épreuves menées de front par Arrigulan). Hamed Bouzzine sait parfaitement varier les intonations : il utilise sa voix comme un véritable instrument de musique. La 4e plage est particulièrement variée et dramatique. Le chant se déploie à plusieurs reprises, notamment lorsqu’ Adelaseigh participe au concours de poésie.

 

Bilan

Cet album CD mérite donc d’être découvert tant dans l’espace familial, où il peut réunir adultes et enfants à partir de 8-9 ans, que dans les établissements scolaires, collèges et même lycées. Il offre une très riche ouverture littéraire et musicale sur l’altérité. Il permet une exploration disciplinaire ou transdisciplinaire (français/histoire/arts plastiques/musique) aussi bien pour comprendre les spécificités de la culture touareg que pour saisir les points communs avec d’autres traditions (les mythes grecs par exemple) ou pour analyser les caractéristiques du genre de l’épopée…

Telle est bien la perspective d’Hamed Bouzzine : « Venant de cette tradition millénaire des conteurs, je suis enfant d’Ulysse, de Sindbad, de Shéhérazade et des chanteurs de "blues" de cette planète. Nous faisons de cet art un art contemporain, un art de la création. Les textes anciens nous interrogent dans la permanence, alors que la forme et la pensée sont toujours évolutives. L’art du récit restera toujours un art de l’instant et de la proximité. »

Les enseignants peuvent s’inspirer des explications données sur le site du Jardin des mots.

 

Liens

- Présentation de l’éditeur : http://www.lejardindesmots.fr/librairie/fr/collection-les-savoureux/70-fragment-d-epopee-touareg.html
- Présentation de Ricochet :
http://www.ricochet-jeunes.org/critiques/livre/43332-fragment-d-epopee-touareg-recit-des-sabl

-Présentation de Takam Tikou : http://www.takamtikou.fr/bibliographies/notices/fragment-d-epopee-touareg

- Présentation de Mollat.com : http://www.mollat.com/livres/hamed-bouzzine-fragment-epopee-touareg-recit-des-sables-histoire-arrigulan-son-neveu-adelaseigh-9782952817639.html

- Hamed Bouzzine : http://www.lessinguliers.fr/spip.php?article38 
- Légendes touareg, Nouvelles éditions latines, Jeanne-René Pottier 

- Contes et légendes touaregs du Niger, Laurence Rivaillé, Pierre-Marie Decoudras : http://books.google.fr/books?id=n2SGrXv4rlcC&hl=fr&source=gbs_book_similarbooks ;

Histoire d’Anigoulan et de son neveu Adelasegh : http://books.google.fr/books?id=n2SGrXv4rlcC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

- Présentation de l’éditeur sur Ricochet : http://www.ricochet-jeunes.org/editeurs-info/editeur/1633-le-jardin-des-mots

- Editions lejardindesmots.fr

 

 

 

 

 

Vous pouvez consulter la sélection de livres CD de l’association Croqu’livre – Centre Régional de ressources en littérature de jeunesse.

Cette liste, plutôt d’une sélection, est une analyse de la production par un groupe lecture qui se réunit régulièrement. Tous les titres sont repris, ceux que l’on aime et les autres…

http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php?rubrique196

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Besoins éducatifs particuliers
  • : Notices bibliographiques, sélection de nouveautés pouvant intéresser tous ceux qui ont en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers : les professionnels de l’éducation, leurs partenaires et/ou les parents.
  • Contact

Recherche

Liens